mercredi 22 juillet 2015

Nouilles chinoises au tofu et fèves des marais

Bonjour tout le monde,

Que vous soyez en vacances ou non, j'espère que vous vous portez bien. Courage à ceux qui travaillent et, pour les autres, profitez à fond!

Aujourd'hui, je vous propose une nouvelle recette végétarienne (étonnant, je sais) facile et savoureuse. C'est parti!
Mes nouilles chinoises tofu/fèves des marais

















Ingrédients (pour 3-4 personnes)


500 g de nouilles chinoises
+- 100g de dés de tofu
2 oignons verts émincés
+- 40 fèves des marais
1/2 concombre coupé en dés
3 carottes coupées en rondelles
Du Curry
Du Curcuma
De l'origan
De l'huile d'olive

Recette


Pour les fèves des marais (elles ont droit à leur petit commentaire perso - parce qu'elles le valent bien)

Extraire les fèves des marais de leurs "gousses" et réaliser une entaille sur le dessus de chaque fève.
Plonger les fèves dans l'eau bouillante pendant environ 2 minutes.
Retirer la peau des fèves (easy grâce à l'entaille réalisée au préalable - astuce, les amis!)


Pour la suite...















Verser un filet d'huile d'olive au wok.
Y ajouter les rondelles de carottes et les oignons verts émincés.
Après quelques minutes, ajouter les dés de tofu ainsi que les épices, les herbes et les fèves.
Cuire les nouilles, les ajouter au wok ensuite pour mélanger le tout.
Pour terminer, ajouter les dés de concombres et servir directement.
Bon appétit!

Ne pas oublier d'inviter le chat - par l'odeur alléché - à sortir de table














Focus sur les ingrédients

 

Il est de plus en plus difficile de savoir ce que nous mangeons actuellement, les listes d'ingrédients sur des produits pourtant "basiques" sont de plus en plus longues et incompréhensibles, ce qui n'augure rien de bon. Pour garder le contrôle sur notre assiette, nous avons choisi d'opter pour des paniers de fruits et légumes bio, que nous allons chercher chaque semaine dans une ferme. Ce qui est top : c'est bio ET très varié! Chaque semaine, nous découvrons des produits dont nous ignorions l'existence.

 

Cette semaine : la fève des marais

 

Ce qui est top : très riche en protéines, en fibres et faible en matières grasses. Quand on est végétarien, c'est ce genre d'aliments qu'il faut privilégier car il permet d'apporter les protéines nécessaires. De plus, au niveau des nutriments, le fer arrive en tête de liste. Bref, on en use et abuse sans souci! De plus, on peut l'utiliser dans différentes recettes très variées. J'espère vous avoir fait découvrir quelque chose!


«La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de la manière dont elle traite les animaux.» (Gandhi)

 


dimanche 5 juillet 2015

Je suis végétarienne.

 






Aujourd'hui, j'ai choisi d'aborder un sujet qui me tient à cœur et qui est une vraie philosophie de vie. Je vous explique tout.

Pourquoi suis-je devenue végétarienne? 


Chacun sa manière de voir les choses, je ne juge pas les personnes qui consomment de la viande, je donne simplement ici ma vision des choses. J'ai arrêté d'en manger depuis plusieurs mois, pour différentes raisons. C'est parti!  

Tout d'abord, par respect pour la nature et les animaux. J'estime qu'un animal (quel qu'il soit), au même titre qu'un humain, est un être vivant, capable de ressentir les choses. Dès lors, je ne conçois pas le fait qu'il soit maltraité, élevé -souvent dans des conditions plus que précaires, merci l'élevage intensif- en vue de finir dans une assiette. Eh oui, ouvrez les yeux : la pauvre bête que vous vous apprêtez à dévorer a passé, dans la plupart des cas, une petite vie minable sans accès à l'extérieur, avec pour seul but d'offrir le meilleur rendement aux éleveurs, avant de finir abattue froidement.

Ouch...












Ensuite, d'un point de vue écologique, la surconsommation de viande telle qu'elle est vécue dans nos pays occidentaux a un fort impact négatif sur l'environnement. Je pense que c'est quelque chose dont les gens n'ont pas vraiment conscience (ou préfèrent ignorer, au choix). L'élevage produit, par exemple, davantage de gaz à effet de serre que les transports et joue un rôle important dans la déforestation. Et je ne vous parle pas de la quantité d'eau utilisée pour cette activité.

Et après?


En toute connaissance de cause, j'ai donc préféré arrêter de consommer de la viande. Depuis, j'ai découvert une toute autre manière de construire les menus, mais aussi des tonnes de nouveaux aliments excellents au niveau du goût tout comme au niveau nutritif.

La viande est avant tout réputée pour être une source de protéines. On pourrait donc craindre de souffrir d'une carence en protéines en supprimant/limitant sa consommation de viande. A cela je réponds, tout simplement : actuellement, on consomme plus de deux fois la quantité de protéines nécessaire! Autrement dit, on a de la marge.

Voici les principaux aliments qui peuvent m'apporter un max de protéines, sans consommer de viande :

Le tofu : probablement le plus connu. Il est riche en protéines (8 à 15 g de protéines pour 100 g) et en acides gras essentiels. Ce qui est génial, c'est qu'on le trouve sous toutes ses formes : en petits dés à poêler, en "bloc" à découper, à différents goûts (olives, mangue, curry...) Bref, vous trouverez forcément votre bonheur!

Le seïtan : c'est un dérivé du blé. C'est probablement le produit qui ressemble le plus à la viande au niveau du goût comme au niveau de la texture ou du visuel. C'est donc sans doute l'aliment par lequel on peut se lancer le plus facilement dans une alimentation sans viande.

Les céréales et légumineuses : le quinoa, l'avoine, le blé, les lentilles, les pois... ont une teneur élevée en protéines. Ils permettent de composer des menus très variés tout en offrant à notre corps les éléments dont il a besoin.

Il est aussi bon de savoir qu'il existe de plus en plus de "substituts de viande" (qui ont la même apparence que la viande mais n'en contiennent pas), même en grande surface et qui permettent de se lancer petit à petit.












Bref, on n'hésite pas à sortir de ses habitudes, à déconstruire le schéma traditionnel de l'assiette, qui s'articule en général autour d'un morceau de viande.

On crée de bons petits plats originaux en laissant la part belle aux légumes et aliments riches en protéines. Comme tout changement, cela peut sembler difficile au départ et parfois, on essuie les critiques de personnes qui ne comprennent pas. Mais ça vaut vraiment la peine de se lancer et d'être en harmonie avec ses convictions!


On peut tout à fait manger sainement & se sentir bien dans son corps SANS enrichir l'industrie de la viande. Pensez-y. 

Bon appétit!